WordPress bricolé, plus jamais

  tribulation vécue d’une reprise de site

  Sommaire  

Quand un blogueur sous WP parle de sites & CMS, je suis bien d’accord pour la pertinence de WordPress pour un simple blog....
Sauf que :
j’ai voulu reprendre la suite d’un webmestre sur un vieux WordPress de dix ans d’âge(le bon vin !) juste une vingtaine d’articles, et autant de pages (sans commentaires : fermés pour cause de SPAM).

Article publié le 24 mars, et actualisé en mars 2020

 
 
 
 
Attention, cette page est encore en  

 Au départ

La titulaire du site n’étant pas forcément très à l’aise avec les nouveaux outils de communication informatisés, elle avait confié la gestion d’un blog "plaquette institutionnelle" à un ami, se concentrant sur la communication directe et l’animation des conférences.
Donc celui-ci, après avoir constriuit le site et son apparence graphique bien typée en conformité avec les exigences de sa maitresse d’ouvrage, se chargeait également de mettre en ligne les articles avec photos et documents.
Effectivement le design du site est très réussi, assez "classique" et les textes des articles s’intègrent bien à la charte graphique...

 Le besoin

Quelques(8) années plus tard, et le retrait de son créateur, il faut un nouveau secrétaire pour adapter le CMS :
- les version de PHP évoluant, la sécurité exige de monter le moteur WP,
çà, c’est pas dur (presque plus facile que SPIP) après sauvegarde !
- les plugins initiaux ne sont plus maintenus, mais même s’ils ne sont pas trop nombreux, leur imbrication est vraiment "prise de tête" [1] et ils doivent parfois être abandonnés : avez-vous pensé
Résultat : le site n’est plus conforme, pour ne pas dire moche, et incomplet !
- car l’introduction d’articles nouveaux doit s’accompagner de rajout des nouveaux liens aux divers pages et menus disséminés dans l’ergonomie du site (et pas seulement aux bonnes catégories, encore qu’il fallait déjà les identifier...).
- de nouveaux articles doivent être mis en ligne, et « seul un habitué des traitements de textes » pourra le faire ! La titulaire s’en était découragé.... ;-(
Et j’ai bien compris pourquoi ! C’etait beau, et c’était génial !
Car chaque texte saisi était parsemé de "tags" HTML pour redéfinir l’affichage (polices et couleurs) pour chaque paragraphe écrit [2]. Bien sûr, aucune documentation n’existait, même pas comme article pense-bête interne non publié sur le site [3].
Cela explique aussi pourquoi les derniers posts (les billets de blog) portaient des numéros "extravagants" jusqu’à 1300++ pour 40 posts publiés : pensez au poids de la base de données pour le serveur. Car la mise au point de cette rédaction nécessitait une trentaine d’essais avant publication !


Moyennant quoi, c’était même pour un informaticien aguerri, une prise de tête à chaque écriture d’article (heureusement pas trop souvent) !
Confinement oblige -ou permettant- on va très probablement changer : outre la ’relative’ simplicité de rédaction de l’interface de SPIP, les squelettes présentent l’avantage de concentrer en un fichier (ou une noisette) l’ensemble des indications de présentation des données et de stylisation de l’apparence graphique d’un écran, pratiquement sans dépendre des autres fichiers et surtout pas de perturber le reste des programmes du CMS..


Merci de nous signaler les coquilles, imprécisions ou erreurs qui figureraient dans cette page.

[1Et quant à transporter une implémentation du site en copie locale, cela contraint à moult interventions sur la base de données, qui contient les URL "en dur" de l’implantation d’origine..

[2Sans que ce soit un arbre de Noël je vous rassure... !Le syndrôme d’« arbre de Noël » qualifie ces sites surchargés de changement de couleurs, polices, resplendissant mieux que les guirlandes colorées de nos villes.

[3Pour les rédacteurs de SPN, il existe un secteur entier (privé) consacré aux documentations, réflexions et modifications du site, tant les squelettes personnalisés -documentés- qu’un journal expliquant les modifications successives !


Liens A2A visibles seulement pour les inscrits.
Liens visibles seulement pour les inscrits.

Article publié le 24 mars, et actualisé en mars 2020 décideurs .

Répondre à cet article